bien plus tard
27 janvier 2018

L’ascenseur était encombré de la vie d’autres
Il fallait pourtant que j’y monte
Que j’appuie sur le bouton
Devant m’amener où j’appartiens
C’était urgent

Poussez-vous
L’ascenseur est à tout le monde
Tout le monde doit pouvoir monter
Tout le monde a un chez soi
Plus haut que la terre
Sinon à quoi servirait en bas ?

Ils se sont poussés
Je leur ai sommé
Me voici seul allant vers le ciel
Je monte, je prépare la clé
La vue impre­nable va me prendre

La part tenant de mes rêves
Mon niveau de la mer
Terreau suspendu
Où, bien plus tard
Malade de la hauteur
Je ne suis jamais arrivé

























← retour